Canal Plus doit laisser le choix du récepteur satellite

Canal plus n’a plus le choix, L’autorité de la Concurrence a décidé que les abonnés devront pouvoir avoir le choix de leur récepteur satellite pour recevoir les programmes du bouquet Canal.

L’Autorité de la concurrence rappelle qu’elle « a été saisie par un fabricant de décodeurs satellitaires de pratiques mises en œuvre par Groupe Canal Plus (ci-après « GCP ») mettant fin à la possibilité de recevoir les programmes linéaires de Canal + via les décodeurs satellitaires autres que ceux loués par GCP.

Afin de recevoir les chaînes de télévision par satellite, le consommateur doit disposer d’un décodeur qui décrypte et transforme le signal en image et son.

Un consommateur qui souhaitait accéder aux offres linéaires payantes de GCP par le canal satellitaire pouvait, jusqu’à présent, soit louer un décodeur  auprès de GCP, soit se procurer dans le commerce un décodeur compatible, labellisé « Canal Ready », parmi les décodeurs fabriqués par les industriels ayant conclu un partenariat avec GCP. Dans ce cas, le consommateur insérait une carte mise à disposition par GCP afin d’avoir accès au contenu (système dit « carte seule »).

GCP a mis un terme aux partenariats signés avec les fabricants de décodeurs satellitaires, privant ainsi les consommateurs d’alternative dans le choix de leur décodeur

Afin de lutter contre le piratage associé à la réception des offres par les décodeurs tiers, GCP a décidé d’arrêter la commercialisation des cartes seules et de résilier les contrats de partenariat Canal Ready. 

Les services d’instruction ont estimé que cette décision était susceptible d’exclure du marché les fabricants de décodeurs satellitaires alternatifs et de supprimer toute concurrence sur le marché aval, privant ainsi les consommateurs de la possibilité de se tourner vers des décodeurs éventuellement moins chers ou offrant des fonctionnalités différentes. Cette décision apparaissait dans cette mesure disproportionnée aux objectifs poursuivis et était susceptible d’être considérée comme abusive. 

En réponse à ces préoccupations de concurrence, GCP s’est engagé à ce que les décodeurs tiers équipés d’un module d’accès logiciel, dénommé « myCanal », conçu, contrôlé et mis à jour directement par GCP, puissent être fabriqués et vendus aux consommateurs désirant recevoir les programmes Canal + via un décodeur tiers. Ces consommateurs pourront, en outre, désormais, avoir accès aux contenus non linéaires.

L’Autorité considère que ces engagements, en vigueur jusqu’au 31 décembre 2021, permettent à la fois de répondre à l’impératif de lutte contre le piratage, tout en maintenant une offre de décodeurs alternative au décodeur mis en location par Groupe Canal Plus. 

L’Autorité de la Concurrence a décidé de les rendre obligatoires et de clore la procédure ouverte devant elle »

Canal Plus a toujours eu une politique qui a oscillé entre refus de laisser le choix du « décodeur » par ses abonnés et acceptation. D’après ses services anti-piratage, le récepteur non officiel risquait de rendre le piratage plus facile. Ce qui n’a jamais été prouvé. Par contre, pour les observateurs avisés, Canal tenait à conserver l’obligation d’utiliser son « décodeur » pour une raison simple : l’abonné doit déposer un dépôt de garantie (75 euros) et payer une location de 6 euros par mois. Une activité très rentable.

L’abonné qui choisit un récepteur non loué a alors à sa disposition un appareil plus ouvert aux autres chaines et qu’il peut organiser à sa guise, contrairement à l’appareil de location plus fermé.

Cette obligation de laisser le choix du « décodeur » oblige aussi Canal Plus à fournir à ses abonnés qui le demandent une « carte seule » plus facile à utiliser hors de la France métropolitaine.

 

Serge Surpin

1981 : Fait partie de l'équipe de la Radio Génération 2000, puis, RDH, Active FM, RDS, et d'autres radios "libres". Années 1980 : Création de 3615 SURPIN. 1995 : Création de Serge Surpin Numérique, fermé en 2008. 1995 : Co-Création de Satellifax, revendu depuis. 2003 : Création de SatMag. Photographe pour différents médias dont Satellifax. Environ 2012-2013 : journaliste à IDFM Radio Enghien. 2015 : Réalisateur à RCJ Radio. Depuis 2014 : Journaliste medias à RGB Radio. Depuis 2016 : Journaliste chroniqueur à Radio Shalom. Depuis 2018 : Journaliste médias à Radio Airshow. Rentrée 2018 : Journaliste médias à Bretagne 5. Rentrée 2018 : Journaliste médias à...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *